Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Délicate et saine

Délicate et saine

Journal d'une reconversion professionnelle. Ou comment passer de Directeur Travaux à Charcutier Traiteur.

Opus One: De tes cendres tu renaîtras!!!

Opus One: De tes cendres tu renaîtras!!!

Beaucoup d'entre nous en parle. Ca devient presque une mode: "Comment ça va toi ? Ton boulot ? La famille ??? Pas de burn out en vue ?"

Bah c'est vrai que dit comme ça, quand on se sent "Corporate" comme je l'ai été, ça donne presque envie. Le mot est joli en plus !!

On se dit quelque part que si, nous aussi, on y va de notre petit burn out, ce sera un peu une consécration: "Regardez patron, j'suis tellement à fond pour la boîte que j'ai fait mon p'tit burn out. Mais ça va maintenant, je prends plein d'anti-dépresseur. J'suis prêt à revenir et vous montrer combien je suis un bon élément !"

Sauf que ça ne se passe pas vraiment ainsi ou alors pas longtemps.

Bref, après avoir tenter quelques come-back au bureau, perdu 20 kg (déjà à moitié repris depuis ;-) pas la peine d'appeler les urgences) et creuser un peu plus le trou de la sécu (heureusement que toutes les sciences occultes ne sont pas couvertes sinon j'aurai établi un record), j'en ai conclu en accord avec ma femme et ce qu'il restait de ma conscience, qu'il fallait en finir avec cette vie de M....

Car moi avant (ah oui j'aurai dû commencer par là) j'étais Directeur Travaux.

Oui je sais, ça en jette dit comme ça mais la vérité du poste c'est que tu es là pour régler des situations qui ne devraient pas exister, sourire à des choses qui ne sont pas risibles et appliquer des décisions qui ne sont pas les tiennes. En bref, tout ce que je déteste dans la vie : du faux, de l'aigri et avec un supplément de sans pitié !!!

C'est vrai que vu de cette façon, on se demande même comment y avoir cru aussi longtemps. En fait, c'est pas qu'on soit très très naïf, c'est juste qu'on est sous tension et qu'on n'a pas conscience du macabre scénario que l'on écrit soit même. Et dire que je me suis battu pour ce poste ! Pffff...

BREF ! Tout ça c'était il y a 5 mois (bientôt 6 même). Car après avoir passé un peu de temps à retrouver le sommeil, à mettre un terme à ce sentiment d'angoisse permanent qui rythme tes nuits et une bonne partie de tes journées, j'ai décidé que quand je serai grand (c'est-à-dire dans un an), je serai Charcutier Traiteur. Oui Messieurs Dames !

Alors pourquoi diable ?

D'abord, parce que j'ai toujours rêvé de porter :

1- la moustache : mais moins maintenant ça fait Hipster et moi c'est pas ma tasse de thé les Hipsters

2- le tablier avec une seule bretelle: à la Kris Kross (allez les moins de trente ans cherchez sur Google)

3- le crayon sur l'oreille : celui qui fait hurler ma femme quand je bricole et que je cherche partout alors qu'il est précisément sur ladite oreille.

Non, plus sincèrement, car j'aime manger et cuisiner, toucher la viande, me lever tôt, partager, chercher, développer, goûter, améliorer...

Et surtout pour une raison essentielle que Karadoc exprime bien mieux que moi et qui mérite, pour la postérité de siéger en tête de mon premier article pour ce jour et jusqu'à la fin... du blog.

Donc voilà, c'est (presque) officiel : je commence un CAP (en 9 mois) de Charcutier Traiteur en Septembre.

Plein de projets en perspective. Mais vous en saurez plus en suivant mes péripéties si vous êtes lecteurs assidus.

Quoi qu'il en soit, je promets sur ce blog : de belles rencontres, des voyages, des recettes, du terroir, des réflexions et des doutes, des projets, des réalisations et des saveurs comme si vous y étiez. Je parlerai aussi de mon autre passion : le vin (jamais très loin de la gastronomie).

J'attends aussi vos remarques, vos coups de coeur, vos coups de gueule et vos bons plans.

J'espère arriver à partager avec vous chaque étape de ma reconversion et vous donner envie de me suivre dans mes aventures.

A très bientôt.

Sylvain.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article