Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Délicate et saine

Délicate et saine

Journal d'une reconversion professionnelle. Ou comment passer de Directeur Travaux à Charcutier Traiteur.

Un dimanche en famile.

Un dimanche en famile.

A l'occasion des journées portes ouvertes des châteaux du Médoc et grâce au concours de mon ami Vincent, nous avons passé notre week-end en compagnie de l'équipe du château Belle-Vue à Macau.

C'était une première pour ce château que d'ouvrir ses portes au public. Alors il y avait forcément un peu d'appréhension. Que faire? Que présenter? Le public répondra t-il présent?

L'idée de Vincent était de permettre de promouvoir les vins de la propriété et les produits d'Elise & Camille par le biais d'un accord mets et vins.

Nous avons donc dégusté les vins au préalable pour tenter de trouver une trame à ces accords, charge à moi par la suite, de trouver des idées qui soient raccord avec les produits de Stéphanie.

4 vins étaient proposés à la dégustation: Bolaire 2011, Gironville 2011, Belle-Vue 2013 et une cuvée 100% petit verdot 2016 de Belle-Vue.

3 accords devront être proposés pour les trois premiers vins. La cuvée petit verdot sera présentée seule tant elle peut se suffit à elle-même: épatante, pleine et riche (de l'encre va couler sur cette cuvée amis amateurs...).

Bolaire 2011, dont la structure est encore prépondérante et aux amers marqués, appelle à du gras. Ce sera donc un accord avec des rillettes au jambon d'Ardèche.

Gironville 2011 se présente plus ouvert avec uné finale teintée de fruits et des tannins affirmés. L'accord peut être plus complexe et nous partons sur la piste des épices. Après réflexion et tests, ce sera un dé de grattons associé à une moutarde au pain d'épices. Le résultat est assez bluffant, je pense qu'il y a une piste à développer.

Belle-Vue 2013 est un vin baignant dans un contexte particulier. Ce vin a remporté la coupe des Crus Bourgeois sur ce millésime si compliqué à Bordeaux. Le vin est plus soyeux en bouche. Le toucher est superbe pour un vin si jeune. Le fruit est délicat et plus sphérique. L'association proposée devant aller dans ce sens, le met sera une mousse de brebis basque d'Ossau et confiture de cerise noire d'Itxassou.

Coupe des Crus Bourgeois 2013 avec 3 des 5 enfants d'Isabelle et Vincent Mulliez et une partie de l'équipe du château (Isabelle et Jerome au centre et Vincent à gauche).

Le cadre et les thèmes définis, il ne nous restait plus qu'à nous jeter avec toute l'équipe dans la découverte d'un moment qui allait se révéler MAGIQUE.

Nous avons profité d'un week-end dont la météo fut parfaite. Mais à Bordeaux, s'il fait beau, tout le monde vous dira que les gens vont à la plage. Il y en avait, c'est certain, mais beaucoup d'autres avaient fait le choix de sillonner la route départementale 2 (la route des vins).

L'affluence fut  supérieure à nos plus optimistes prévisions et constellée de sympathiques personnes curieuses et enthousiastes à l'idée de découvrir les vins et le château.

L'ambiance était cosy: une demeure simple et familiale, une équipe disponible et proche de ses convives, un chai où rien n'est superflu et des vins qui ont chacun une histoire à raconter.

On est loin, très loin de l'ostentatoire de tendance à Bordeaux. Ici, tout inspire au calme et à la simplicité d'être, de faire, de donner.

Les parents dégustent, échangent, rient pendant que les enfants dessinent sur des tables dehors, à l'ombre des magnolias.

On se croirait un lendemain de noces. Un jour de détente où chacun s'est défait de ses apparats de fête, venant retrouver ses amis dans un contexte de pleinitude.

Isabelle Mulliez avait tenu a passé ce week-end auprès de son équipe pour partager ce moment unique. Voir ces personnes évoluer ensemble dans le respect et la proximité fait chaud au coeur. Chacun tient une place mais tout le monde prend des prérogatives de l'autre. C'est un ballet de personnalités et de compétences qui se juxtaposent, se complètent, s'additionnent avec complicité et respect. 

Isabelle Mulliez.

Cette équipe est à l'image de la propriétaire des lieux. Isabelle est une personnes dont la douceur interpelle. Une personnalité dont on ressent la délicatesse, la bienveillance et la sensibilité. C'est sans doute de cette personnalité que découle cette ambiance si familiale et ce respect entre chacun.

Ici, nul besoin de parler de méthode de management. Chacun a tant à coeur de faire progresser la propriété au travers de ce qu'il fait. Ici, partager un repas n'est pas une obligation (les propriétés sont distantes de 5 km) mais une évidence.

Cette équipe s'est renforcée dans la douleur avec le décès de Vincent Mulliez il y a bientôt 7 ans.

Une disparition aussi brutale qu'injuste, plongeant toute l'équipe dans la douleur et le doute. Il fallut beaucoup de temps et un supplément d'âme de la part de chacun pour rendre cette résurrection possible. Une force dont Isabelle doit être fière aujourd'hui, je pense.

Je m'associe à Stéphanie (ma femme dont je vous ai déjà parlé) pour remercier du fond du coeur ces personnes qui nous ont ouvert leur porte, leur coeur et leur vie, le temps d'un week-end.

Merci de votre accueil, votre gentillesse sans faille et vos sourires.

Nous restons en contact car nous n'avons pas oublié votre invitation pour les vendanges.

Elle est pas Belle la Vue?!!!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

gestiondevie.over-blog.com 20/04/2017 18:58

Belle vue en effet. Et encore un beau récit d'une journée qui paraissait particulièrement agréable.